Dénia.com
Rechercher

Les travailleurs de l'hôpital de Dénia demandent plus de garanties de santé et critiquent les déclarations de la Consellera

26 Mars 2020 - 15: 40

Le comité de la société Marina Salud a envoyé une déclaration pour montrer son malaise à la fois pour les mots de son directeur et pour Ana Barceló, ministre de la Santé.

En ce qui concerne les mots de la direction, qui a annoncé que "l'entreprise a suffisamment d'EPI", le Comité se demande si ceux-ci sont suffisants et plus adéquats pour pouvoir faire face à une telle maladie contagieuse avec des garanties. "Pour garantir la santé et le bien-être de la population, il est nécessaire que les personnels de santé ne soient pas contagieux et soient disponibles pour remplir leur mission de lutte contre cette maladie violente. C'est pourquoi nous sommes si soucieux de savoir s'il existe suffisamment de tenues de protection, sont correctement répartis entre les travailleurs et s'ils sont vraiment adéquats ", déclarent les personnels hospitaliers.

De la même manière, ils demandent à savoir comment sera affronté le renforcement du personnel pour lutter contre la pandémie, étant son centre extérieur à la Bourse du Ministère. "Nous devons savoir quelles solutions ils vont apporter pour remplacer les professionnels qui tombent malades. Ainsi que des informations suffisantes sur tous les plans d'urgence et les méthodes de confinement qui seront utilisées".

Et pas seulement envers la direction, mais ils s'adressent également à la ministre, Ana Barceló, pour ses paroles dans lesquelles elle insinuait que les toilettes infectées étaient infectées pour des raisons externes et non pour le développement de leur travail. Barceló a rapidement rectifié son discours, s'excusant auprès de ceux qui pourraient être offensés. Des excuses qui de l'hôpital de Dénia acceptent mais sans nier à quel point leurs déclarations étaient rougissantes.

"Cela montre qu'il ignore totalement l'ampleur du problème et quelle est la qualité humaine du personnel travaillant pour le ministère de la Santé", rappelle le comité, auquel il ajoute: "Vous devez savoir qu'ici, nous avons été quotidiennement exposés sur notre lieu de travail à une maladie invisible, avec à peine assez de matériel de protection. Il est scandaleux qu'avec la charge de travail et les complications que nous rencontrons tous, vous ayez faites ces déclarations, peu importe combien vous vous rétracterez plus tard. "

Commentaires 5
  1. Andrea Martha Brumm dit:

    Ein grosses Dankeschön an das gesamte medizinische Personal für euren beispielslosen Einsatz, trotz Querelen mit der
    Leitung des KKH. Sie sollten sich schämem ihre Verantwortung nach unten abzuwälzen.
    Warum werden die Krankenhäuser nicht alle verstaatlicht zugänglich für alle Patienten egal wie voll ihr Geldbeutel
    und Nationaität. Gemeinsam ohne Proviteinnahmendenken bzw. Sparmassnahmen so kann man nur so eine
    Krise bewältigen und wir müssen lernen auch die Regierungsleitung das so eine Epedemie immer wieder auftreten kann.

    Lernt bitte daraus und handelt im Sinne für alle Beschäftigten im Gesundheitswesen und für alle Patienten

  2. Xelo Momparler dit:

    Dans ces moments délicats que nous traversons le COVID19, c'est lorsque nous avons le plus besoin que l'hôpital de Denia ne soit pas entre des mains privées.
    Nous voulons que l'hôpital de Denia soit maintenant de la santé publique!

  3. Seigle de Manoli via 27 dit:

    Honteux sans plus. Avec les dirigeants est-ce cette corne à laquelle on peut s'attendre?
    Quant à l'hôpital de Denia, combien d'hôpitaux non «privatisés» ont été renforcés dans la même mesure?
    Malgré les politiciens, nous allons gagner cette bataille

  4. Paco dit:

    Quand la vague arrive, l'hôpital s'effondre dans deux jours et l'entreprise qui gère cet hôpital se lave les mains comme toujours
    Il est temps pour la Generalitat de les jeter dans la putain de rue et d'aller à l'administration publique. Ils peuvent le faire, nous sommes en état d’alarme, et lorsque cela se produit, ils sont responsables. Une grande honte

  5. Erich Schreiner dit:

    Meinen Respekt und meine Hochachtung für die aufopferungsvolle Arbeit der Mitarbeiter des Krankenhauses.
    Mein Missfallen an das Management und Frau Ana Barcelo, Probleme mit dem üblichen Schema der „Hackordnung“ nach Unten, an die Mitarbeiter des Krankenhauses zu geben.
    Dies entspricht weder einem guten Personalführungsstil noch moralischen Grundsätzen.
    Die Mitarbeiter des Krankenhauses sollten sich von dieser Unfähigkeit bestimmter Vorgesetzten nicht beirren lassen.


34.913
4.061
7.813
1.820
Nous utilisons nos propres cookies et ceux de tiers pour vous proposer des publicités personnalisées et collecter des données statistiques. Si vous continuez à naviguer, nous considérons que vous acceptez notre Politique de cookies.