Dénia.com
Rechercher

Ce qui peut et ne peut pas être fait dans le nouvel état d'alarme

26 octobre 2020 - 09: 49

Encore une fois, depuis l'après-midi du dimanche 25 octobre, le gouvernement espagnol a décrété un état d'alerte sur tout le territoire pour lutter contre le coronavirus. Et l'intention est que cela dure beaucoup plus longtemps que le précédent, en particulier jusqu'au 9 mai.

Désormais, les nouvelles mesures d'accompagnement n'ont rien à voir avec les précédentes. Il n'y a pas de confinement généralisé, par exemple. Le décret ne sert qu'à soutenir et autoriser les mesures de restriction dans chaque autonomie, qui pourrait décider à un moment donné de l'enfermement de tout ou partie de la communauté.

Nouvelles restrictions sur l'état d'alarme dans la Communauté valencienne

  • Restriction de mobilité nocturne: Il s'agit d'un couvre-feu de 23 h 00 à 06 h 00, où les personnes ne pourront pas quitter leur domicile sauf en cas de travail ou de force majeure. Cela affectera tout le pays mais les régions autonomes auront la possibilité de modifier légèrement les heures de début et de fin de l'anneau, heure par heure.

    Par conséquent, tout indique que la Communauté valencienne continuera avec la leur qui commence une heure plus tard, de 00h00 à 06h00. Dans un premier temps, cette obligation du Gouvernement durera jusqu'au 9 novembre, la Generalitat pourra donc désactiver, comme elle l'entendait, son toucher avant Noël.

  • Réunions privées et publiques limitées à 6 participants maximum: Ce n'est pas une obligation, mais cet état d'alerte fera en sorte que la communauté qui le souhaite puisse réaliser cette mesure si elle le juge nécessaire. Dans la Communauté valencienne jusqu'à début décembre, il aura lieu, car les réunions sont déjà limitées à un maximum de 6 personnes dans les espaces publics et privés.
  • Restriction de la circulation: elle permettra aux autonomies, si nécessaire, de restreindre les entrées et sorties de tout ou partie de leur territoire. De la même manière, il permettra de confiner des quartiers, des communes, des départements, des provinces ou des communautés. Il y aura également des exceptions telles que dans les cas d’obligation de travail ou d’obligation de fréquenter des centres de santé ou d’éducation. Pour le moment, la Communauté valencienne n'envisage pas de l'appliquer tant que la situation ne s'aggrave pas.
Laisser un commentaire

    36.330
    4.235
    10.456
    2.060
    Nous utilisons nos propres cookies et ceux de tiers pour vous proposer des publicités personnalisées et collecter des données statistiques. Si vous continuez à naviguer, nous considérons que vous acceptez notre Politique de cookies.