Portrait de Dénia après la pluie: balcons tombés au sol, rues gorgées d'eau et plages méconnaissables

La nuit dernière, Dénia a de nouveau souffert des petites pluies pieuses et torrentielles de plus en plus fréquentes en cette période de l'année. Ce sont des trombas forts de courte durée mais qui laissent des images sombres dans la capitale de la Marina Alta. En seulement quelques minutes 10, les litres 21,2 ont été collectés par mètre carré. A cela s’ajoute la forte tempête maritime qui accompagne les précipitations depuis hier après-midi.

Après une promenade à travers Dénia, nous avons vite découvert les conséquences du thrombus. À l'intersection de la rue Diana et de l'avenue Marquesado, le trottoir est entouré par le détachement d'une partie du balcon du quatrième étage, probablement à cause des pluies. Les gros blocs qui se sont cassés en mille morceaux contre le trottoir sont frappants.

Le contour de la côte, comme prévu, n’a rien à voir avec ce que nous avons trouvé hier. Le Marineta Casiana maintenant, il a la moitié du sable et, encore une fois, la posidonie a pris sa place. En retard, car cette barrière naturelle aurait largement évité cette situation. En outre, l'infrastructure de la salle de bains adaptée lutte pour rester à flot avec la mer toujours bouclée.

Le cas des Bovetes et des Brises n’est pas plus optimiste. Sur la première plage, l'eau a mangé une grande partie du sable et a laissé une couche de restes de posidonies parmi les flaques d'eau qui décorent le sable. Pour ce qui est des Brises, l’habitude s’est à nouveau produite: la route Assagador de Sant Pere devient le canal de fortune d’une rivière qui se jette à l’entrée de la zone commerciale en traînant tout le sable sur son passage maître nageur inclus).

Sur le thème des routes proches de la côte, telles que la route des Marines et les rues qui englobent le port et Marineta, on peut voir des sections gorgées d’eau, des passages impraticables et beaucoup de sable et de boue. Certaines routes ont même été interdites à la circulation, comme c'est le cas de la route Llavador et de l'Avenida de Andalucía. Il est donc impossible d'accéder à l'IES María Ibars.

En revanche, en ce qui concerne le ferry en panne dans la bouche, qui est devenu un point d’intérêt touristique impromptu, aucun dommage majeur n’a été déploré, résistant à la forte tempête grâce aux mesures de sécurité qu’il a adoptées. Ce matin, ils se sont déjà mis au travail pour le déménagement des véhicules à l'intérieur.

articles connexes

Commentaires sur "L'image de Dénia après la pluie: balcons tombés au sol, rues gorgées d'eau et plages méconnaissables"

Commentaire 1

  1. Terry Stott :

    Les dégâts causés par les eaux de pluie à Las Brises ne sont pas nouveaux et continueront sans doute de se produire après les fortes pluies. la question devrait être posée aux autorités locales, que vont-elles faire à ce sujet, vont-elles mettre en œuvre des travaux de reconstruction majeurs du système de drainage pour aider à faire face aux futures fortes pluies?

*

33.565
3.861
6.162
1.574
Nous utilisons nos propres cookies et ceux de tiers pour vous proposer des publicités personnalisées et collecter des données statistiques. Si vous continuez à naviguer, nous considérons que vous acceptez notre Politique de cookies.