Dénia.com
Rechercher

Dénia parlera de la mémoire démocratique

Novembre 07 de 2023 - 14: 41

Le conseiller à la culture de la mairie de Dénia, Raúl García de la Reina, a présenté aujourd'hui, 7 novembre, l'intégralité de la programmation des « Mémoire démocratique, Journées de la mémoire historique, 2023 », articulée depuis la Bibliothèque et les Archives municipales.

La Mairie a organisé une nouvelle édition de Mémoire et avenir, une conférence dédiée à la mémoire démocratique, qui aura lieu entre le 10 et le 22 novembre 2023. Les activités préparées par la Bibliothèque et Archives comprennent des conférences et des présentations, et des versions pédagogiques avec la collaboration de l'IES Sorts de la Mar de Dénia et l'IES de Teulada.

L'ouverture des événements aura lieu le vendredi 10 novembre, à 19h30, à la Bibliothèque, avec la conférence Fermez la mémoire dans l'enregistrement. 38 anys entre xifres, dades et fosses enseigné par Vicent Gabarda. Vicent Gabarda est titulaire d'un doctorat en histoire de l'Université de Valence. Comme l'a indiqué Raúl García de la Reina, Gabarda est une autorité pionnière dans l'étude de la répression, « puisque depuis sa Paterna natale, connue de tous comme la muraille de l'Espagne, Gabarda nous racontera son expérience personnelle, au début de l'enquête. d'un sujet aussi complexe et terrible. « Nous connaîtrons, avec des données vérifiées, le véritable coût humain de la guerre et de la répression d'après-guerre sur les terres valenciennes », a déclaré García de la Reina.

Le mercredi 15 novembre à 19h30, le roman graphique sera présenté à la Bibliothèque Plomb et Gualda. L'enterrement mexicain d'Azaña en France, de Josep Lluís Mas, José María Azcárraga et Manuel Granell. Comme l’a raconté Raúl de la Reina, plus d’un demi-million de personnes ont formé l’exode républicain en 1939, à la fin de la guerre civile espagnole. Ces personnes, qui se déplaçaient à pied en France, sur ce qu'on appelait les « routes de repli », étaient hébergées dans des camps de concentration. Le Mexique a ouvert les bras à tous les réfugiés que l’Europe refusait d’accueillir. Des milliers de personnes y ont vu une opportunité de vivre en paix.

Le jeudi 16 novembre au Maison de la culture A partir de 19h30 aura lieu la journée pédagogique centrée sur la déportation vers les camps nazis de Mauthausen et Gusen. La journée comportera trois parties, la première sera le vernissage d'une exposition Art et mémoire démocratique, réalisé par les étudiants de l'IES de Teulada, du 16 au 28 novembre. Ensuite, les étudiants de l'IES Sorts de la Mar de Dénia nous parleront du Souvenirs et expériences du voyage à Mauthausen 2023.

Pour conclure, Josep Antoni Ahuir, archéologue et parent d'un déporté de Dianense, racontera comment « Valoriser la mémoire démocratique dans le Marina Alta. "Les déportés des camps nazis de Mauthausen et Gusen."

Le mercredi 22 novembre à 20h00, la présentation du documentaire aura lieu à l'auditorium du Centre Social Le dernier train de Bouarfa scénarisé et réalisé par Rosa Brines, et produit par la Coordinatrice des Associations pour la Mémoire Démocratique du Pays de Valencia avec le parrainage de la Generalitat Valenciana.

Le conseiller culturel a expliqué que le documentaire raconte le voyage d'une famille de Banyeres de Mariola, dans le désert marocain pour exhumer les restes de leur grand-père, décédé en 1940, et le rapatrier. Vicente Mataix Ferré, passager 416 du navire Stanbrook, s'exile en Afrique du Nord et subit le même sort que la plupart des 12.000 XNUMX républicains réfugiés en Algérie, au Maroc et en Tunisie. Il a participé aux camps de travaux forcés d'un régime de semi-esclavage pour construire la chimère coloniale du gouvernement de Vichy (France), connue sous le nom de chemin de fer « transsaharien ».

L'événement sera présenté par l'archiviste municipal, Rosa Seser, et avec la participation d'Ángel González, président du coordinateur des associations pour la Mémoire Démocratique du Pays Valencien et Josep Mataix, petit-fils de Vicente Mataix. Rosa Seser, dans sa présentation, racontera un sujet peu connu, faisant référence à certains exilés Dianense en Afrique du Nord.

Commentaire 1
  1. Jopelin dit:

    Mémoire démocratique biaisée et sectaire ?


37.861
4.463
12.913
2.680