Danses contre l'intimidation dans les écoles de Dénia

Combattez l'intimidation par le biais d'une performance musicale qui raconte l'histoire d'intimidation d'un jeune homme de n'importe quelle école. C'est la base du projet. Pas plus d'intimidation. Combattez-le avec l'art, que le ministère de la Jeunesse, en collaboration avec Education, apporte aux centres éducatifs de Dénia.

Dans le spectacle musical (minutes 45), avec une musique et un narrateur, chaque personnage représente un rôle: le harceleur, la victime, qui observe la situation sans agir, qui décide de se positionner, qui souffre le harcèlement avant ... À travers des danses et un langage très proches des adolescents et des préadolescents, les spectateurs sont placés devant des situations réelles qu’ils ont pu vivre.

Une fois la comédie musicale terminée, la présentation des acteurs et des actrices inclut l’histoire de leurs véritables histoires personnelles.

Enfin, un dialogue s'ouvre avec les participants pour expliquer leur sentiment et savoir s'ils connaissent ou ont vécu des situations similaires. Le message principal, l’importance de ne pas chuter et de parler avec des amis, des pères, des mères ou des enseignants, vise à convaincre les jeunes qu’ils ont la capacité de changer les choses du poste qu’ils occupent.

Quatre danseurs et une chanteuse participent à ce projet, ainsi qu'un psychologue au débat et à la sensibilisation.

Pas plus d'intimidation. Combattez-le avec l'art Il a déjà visité, au cours de la dernière semaine d’octobre, les écoles de Cervantes, Les Vessanes, paidos et Llebeig.

En novembre, la comédie musicale sera jouée au Pou de la Muntanya, Sacré Coeur, Montgó et dans les trois instituts de Dénia, l'historien Chabàs, Maria Ibars et Sorts de la Mar.

Chaque centre a choisi les groupes participant au projet, de 3º et 4º de Primaire à 1º et 2º de ESO.

articles connexes

Commentaires sur «Danses contre le harcèlement dans les écoles de Dénia»

Commentaire 1

  1. Laura :

    Ils vont dans les Carmélites où non seulement les enfants ont brutalisé, mais certains enseignants l'ont encouragé!

(Obligatoire)

33.565
3.889
6.543
1.610
Nous utilisons nos propres cookies et ceux de tiers pour vous proposer des publicités personnalisées et collecter des données statistiques. Si vous continuez à naviguer, nous considérons que vous acceptez notre Politique de cookies.