Dénia.com
Rechercher

Àgueda Micó et son équipe présentent à Dénia la candidature 'Força, poble, futur' pour le VIIIe Congrès national du BLOC-Compromís

14 juin 2021 - 12: 40

Àgueda Micó et son équipe ont présenté la candidature Força, poble, futur pour le VIIIe Congrès national du BLOC qui se tiendra les 26 et 27 juin 2021. Une présentation de candidature chorale dans laquelle Àgueda Micó a été accompagnée par Vicent Marzà , Joan Baldoví et deux références de la région, comme Maria José Garcia, secrétaire de l'Organisation de Compromís per Dénia, et Gerard Fullana, conseiller à Xaló et député provincial de Compromís à Alicante. La présentation a été suivie par des dizaines de militants de base, maires et maires et conseillers de la Marina Alta.

Àgueda Micó, actuelle secrétaire générale du BLOC-Compromís, aspire à faire de son deuxième mandat une étape de refondation du parti. La candidate a esquissé les lignes idéologiques et de travail de sa candidature, sur la base des documents présentés pour débat au Congrès. Dans ce sens, il a assuré qu'il était temps de « refonder le BLOC pour en faire un outil de construction nationale et populaire dans le Pays de Valencià et le rendre encore plus utile pour les citoyens. Aujourd'hui, une refondation du BLOC s'impose, et elle est plus que jamais nécessaire car s'adapter et évoluer en compagnie de la société est dans notre ADN. Une refondation que nous ferons à partir de nos valeurs, qui sont le combat pour un pays juste, prospère et souverain, de la gauche, du féminisme, de l'écologie et de la cohésion territoriale. Un pays de personnes libres et dignes qui regardent vers l'avenir.

Au cours de l'événement, Àgueda Micó a annoncé que Fullana et Garcia feront partie du nouvel exécutif national si la candidature est choisie lors du congrès du parti valencien. Pour le candidat, l'un des principaux défis de la nouvelle étape est précisément "d'améliorer la connexion de l'Exécutif national avec la base municipale de notre parti, où nous avons grandi pour devenir le parti au pouvoir que nous sommes aujourd'hui". Pour cette raison, a-t-il ajouté, « il y aura une équipe de personnes de tout le pays qui sera chargée d'écouter les groupes locaux et d'améliorer la communication entre nous. Dans une équipe qui doit nous consolider et nous faire grandir territorialement, la figure de Gérard Fullana ne pouvait être absente, véritable leader de l'opposition au néo-zaplanisme au Conseil provincial d'Alicante et en même temps une personne de référence pour les groupes de Compromís dans ces régions. Et en sa compagnie sera également Maria José Garcia, une valeur émergente à Dénia, la Marina Alta et l'ensemble du pays.

Services publics, cohésion territoriale et changement du modèle de production

Pour Àgueda Micó, certains des défis signalés aux présentations de congrès auxquels la gauche valencienne doit répondre ont beaucoup de présence dans la Marina Alta. «L'engagement pour des services publics de qualité arrive à récupérer un système de santé publique et à mettre fin au modèle privé de Marina Salut, qui dans cette région ils savent parfaitement que c'est contre les intérêts de la population. Nous continuerons de veiller à ce que celui qui nous appartient à tous soit rendu aux mains du public », a-t-il déclaré. Un autre des enjeux les plus importants est « la cohésion territoriale et la lutte contre l'urgence climatique. Les deux choses se produisent pour promouvoir, une fois pour toutes, le train côtier qui relie la Marina au reste du pays avec des transports publics de qualité.

De plus, pour Micó, « nous devons avancer dans le changement du modèle productif et vaincre la monoculture touristique sur la côte. Tourisme oui, toujours avec tous les droits du travail mais avec plus de valeur ajoutée et toujours avec des alternatives pour se développer à partir d'autres secteurs. Quant aux communes de l'intérieur de la région, « la lutte contre le dépeuplement doit prendre de l'importance dans les politiques publiques de notre pays. La cohésion territoriale et l'égalité des chances dans toutes les municipalités valenciennes, quelle que soit leur population, sont un élément fondamental de la construction nationale et populaire du Pays de Valencià et absolument indispensables pour un projet politique comme le nôtre ».

Laisser un commentaire

    37.861
    4.442
    12.913
    2.400