Dénia.com
Rechercher

Podem Dénia propose au conseil municipal de créer un revenu minimum municipal complémentaire

April 20 de 2020 - 09: 54

Le conseil municipal de Dénia travaille avec les autres groupes municipaux, des représentants de diverses associations et des spécialistes pour faire face à l'inévitable récession économique que la crise sanitaire actuelle quittera. Dans une commune dont le modèle économique est basé depuis des décennies sur un tourisme fragile, l'obligation de distanciation sociale et la fermeture des frontières vont durement toucher les entreprises locales.

Il s'agit maintenant de résister au coup et de le surmonter. Pour cette raison, le modèle Dianense est en train d'être repensé et des politiques sont menées pour aider à la fois les habitants et les entreprises de la commune.

Dans cette ligne, de Dénia podem Ils ont présenté au conseil municipal une série de mesures, ou plutôt des pétitions, pour faire face à l'impact social et économique en soutenant les travailleurs, les familles et les groupes vulnérables.

Compte tenu de l'injection économique de la Generalitat à travers le Fonds de coopération municipale, la formation violette suggère "établir un revenu minimum complémentaire pour les familles dont le revenu n'atteint pas le salaire minimum, calculé en tenant compte du nombre de membres qui composent le noyau familial."

De même, en termes de réactivation économique, ils demandent l'octroi de microcrédits aux entreprises sans intérêt, et favorisent les canaux d'information avec les citoyens, à travers un bureau d'information spécialisé, et la création de tables de dialogue à large participation. de représentants politiques et de personnalités représentant le tissu associatif.

Propositions Podem Dénia

  • Dans cette situation exceptionnelle, la gestion et la prise de décision doivent être ouvertes à la participation citoyenne, à travers des séances plénières publiques ouvertes au cours desquelles les personnalités représentant le tissu associatif de Dénia, qu'elles soient sociales, sanitaires, politiques ou économiques, telles que porte-parole de la société civile qui le sont.
  • La création d'une table de dialogue composée de représentants du conseil municipal, de représentants de tous les groupes politiques de Dénia, La Xara et Jesús Pobre, de représentants des travailleurs actifs et des chômeurs, ainsi que des associations professionnelles; afin de prendre des mesures et d'assurer que tous les résidents et entreprises, à la fois dans la ville et dans les petites entités, aidant de toutes les manières possibles, à revenir à la normale dès que possible et à laisser derrière les dommages causés la crise COVID-19. Voir les possibilités de création d'une future industrie qui ne soit pas uniquement touristique.
  • Établir un revenu minimum complémentaire pour les familles dont le revenu n'atteint pas le salaire minimum, calculé en tenant compte du nombre de membres qui composent le noyau familial.
  • Identifier les actions et investissements prioritaires dans un avenir immédiat pour générer des emplois et dynamiser l'économie locale, attribuer les travaux et services qui en résultent aux entreprises locales, créer une banque d'emplois au Conseil municipal avec accès à l'emploi et à l'embauche, sur une base rotative et cyclique .
  • Établir les mécanismes nécessaires à l'octroi de microcrédits à 0% d'intérêt, afin de garantir que les petites entreprises continuent à fonctionner et, en même temps, à conserver des emplois.
  • Création d'un bureau municipal spécifique sur la crise du COVID-19 pour des conseils fiables. Offrir des plans personnalisés aux entreprises et aux citoyens pour faciliter l'accès à l'aide, aux subventions et aux paiements flexibles.
  • Réduction, report, annulation, arrêt des processus d'exécution de la collecte, selon le cas dans chaque cas, au profit des citoyens, de tous les frais. Communication de la Mairie aux sociétés de distribution d'eau et d'électricité, en tant que services publics, de l'obligation de ne procéder en aucun cas à la coupure de courant et dans les circonstances actuelles de confinement et d'état d'alarme, pendant au moins 6 mois.
  • Renforcement et diligence exhaustive dans tous les aspects des services d'aide à domicile, services sociaux, personnes couvertes par la loi sur la dépendance, personnes en situation de solitude, familles en situation de vulnérabilité, femmes qui, même en Ces moments difficiles continuent d'être victimes de violences de genre. Prenant surtout une attention particulière au bien-être des enfants dans cette situation de confinement.
Commentaire 1
  1. Carlos Osuna dit:

    Je propose qu'un espace public soit mis à disposition de chaque lieu ne disposant pas de terrasse afin qu'ils puissent exercer leur activité


37.861
4.450
12.913
2.480