La demande populaire de la mairie explique le retour de 300.000 € accordé au gouvernement de Kringe

Le Parti populaire de Dénia a demandé des explications au personnel du gouvernement sur le retour de 315.181,13 €, correspondant au projet DéniaFutur que les groupes populaires ont lancé lorsqu'ils occupaient le poste de maire. Ana Kringe en 2010. Le ministère de la Politique territoriale et de la Gestion publique a réclamé ces fonds pour ne pas avoir finalement été investi dans le projet.

Le groupe municipal du Parti populaire affirme que de tels projets ont été réalisés, qui ont dû être lancés avec l'argent de la mairie elle-même en attendant l'arrivée de l'aide, dont le retard est attribué à la mauvaise gestion du gouvernement central de Zapatero. Ils disent que le ministère compétent a gelé pendant longtemps le dossier dans lequel il faudrait demander de l'argent aux institutions européennes, puisqu'il s'agissait de fonds FEDER.

Selon le populaire, les travaux réalisés dans le cadre du projet ont notamment consisté à réaménager la place de la mairie et la Plaza del Consell, ainsi que des améliorations au tunnel du château et de l'écoparc.

Ainsi, PP nécessite le PSPV «Expliquer, sans démagogie et avec la transparence qu’ils prêchent tant et si peu d’exercices, pourquoi ils vont rendre de l’argent qui demande tant d’efforts pour atteindre la ville». La partie dirigée par María Mut indique au conseil municipal d'essayer de tirer un profit du passé «Avec des arguments torticero dignes du révisionnisme le plus rance». «Si le Parti populaire doit s'excuser d'avoir mené à bien des travaux publics avec les efforts de tous et avec la satisfaction d'avoir bien fait les choses, alors excusez-moi», conclut le match.

articles connexes

Commentaires sur "La demande populaire explications du conseil municipal sur le retour de € 300.000 accordée au gouvernement Kringe"

(Obligatoire)

33.565
3.879
6.405
1.600
Nous utilisons nos propres cookies et ceux de tiers pour vous proposer des publicités personnalisées et collecter des données statistiques. Si vous continuez à naviguer, nous considérons que vous acceptez notre Politique de cookies.