Dénia.com
Rechercher

Grimalt répond aux voisins: "Ma crainte est que nous arrivions au début de l'été"

25 Mars 2020 - 19: 31

Le maire de Dénia, Vicent Grimalt, est apparu à travers une émission en direct très reconnaissante pour répondre à tous les doutes des voisins sur la situation. Depuis plus d'une heure, ayant terminé il y a quelques minutes à peine, le maire a répondu aux questions qui l'ont envoyé en temps réel sur sa page Facebook.

Parmi les plus grandes préoccupations de la population, il y a le nombre d'infections que Dénia a et les infractions des voisins qui rompent la quarantaine. Concernant ce dernier, Grimalt a admis qu'il continue de voir trop de monde dans la rue mais assure que la police est stricte avec le sujet, sans faire aucune distinction d'aucune sorte.

Concernant la première question, le maire a insisté sur le fait que ces données ne sont pas contrôlées par le conseil municipal car elles n'ont pas de juridiction à l'hôpital, étant du ressort du responsable et du ministère de la Santé. En outre, il a souligné que le fait de les connaître ou non ne change rien, bien que ce qu'ils transfèrent de l'hôpital soit que nous avons un taux faible par rapport à d'autres points de la communauté, soulignant que "Faire peur ne sert à personne".

De plus, de nombreux voisins se sont intéressés à la façon dont Grimalt la vit personnellement, ce qui a répondu que "Je veux vraiment pouvoir retourner à la mairie et travailler avec tous mes collègues". De même, il a déclaré que sa plus grande crainte est "que nous arrivons au début de l'été et que le tourisme en souffre", bien qu'il espère que non. "Si tout se passe bien et que l'été peut être sauvé, ce sera une situation, s'il n'y a pas lieu d'agir"a ajouté le maire.

Après cette longue session ouverte de questions et réponses en ligne, à laquelle ont également participé différents conseillers de l'équipe, Grimalt a promis, vu le bon accueil, qu'ils se répéteraient tous les mercredis jusqu'à ce que la situation s'améliore.

Commentaires 2
  1. Secardin Sylvie dit:

    Bonjour je suis française, confiné dans l'appartement à las marinas, ayant une tante vulnérable de 91 ans en France, je souhaiterais retourner dans ma résidence en Bretagne
    Je crois qu'il faut un laisser passer espagnol, ou alors je me procurer à Denia?
    Avec mes remerciements
    Sylvie Secardin

  2. Felix dit:

    Je ne suis pas du tout d'accord ... il y a encore beaucoup de pasotisme dans la rue


34.913
4.060
7.824
1.830
Nous utilisons nos propres cookies et ceux de tiers pour vous proposer des publicités personnalisées et collecter des données statistiques. Si vous continuez à naviguer, nous considérons que vous acceptez notre Politique de cookies.