Dénia.com
Rechercher

Le cadeau à Dénia de l'un de ses artistes les plus appréciés

07 de février de 2022 - 15: 17

Dénia a reçu ce matin le don de deux belles œuvres uniques de l'un de ses voisins les plus connus : Joan Castejón. Le peintre a livré ces deux peintures à l'huile qui rendent hommage à l'acteur et chanteur Ovidi Montllor, qui faisaient partie de 25 ans de vacances, l'exposition collective qui a visité plusieurs municipalités valenciennes, dont la capitale de la Marina Alta l'année dernière.

Joan Castejón a fait don au conseil municipal de Dénia de deux œuvres, avec la technique de l'huile, de la cire et du vernis sur carton, dédiées "à l'ami Ovidi [Montllor]", qu'il a créées en 2019 parce qu'elles faisaient partie de l'exposition collective, organisée pour commémorer les 25 ans de la mort de l'auteur-compositeur-interprète et acteur d'Alcoy. Les peintures peuvent être vues à partir d'aujourd'hui dans la partie exposition du travail de l'artiste qui remplit l'Espai d'Art Castejón, à la Maison de la culture de Dénia.

L'officialisation de la donation a eu lieu ce matin, avec la participation de l'artiste, le maire, Vicent Grimalt et le conseiller pour la culture, Raúl García de la Reina. Dans son discours, Castejón a indiqué que "l'idée que ce travail reste à Dénia est importante pour moi, car cela me donne de la joie d'être dans un pays qui m'a accueilli comme un fils depuis mon arrivée".

Burning the blue est le titre que Castejón a choisi pour ce diptyque dédié à Ovidi, faisant allusion, explique-t-il, « à la lutte politique de ces années ».

Le souhait de l'artiste est que les œuvres "soient exposées pendant une saison à l'Espai d'Art Castejón et plus tard, la mairie les place où bon lui semble".

Le maire et le conseiller pour la culture ont remercié Castejón pour le don de deux autres œuvres, "qui vont ensuite enrichir les fonds municipaux".

García de la Reina a profité de la cérémonie de donation pour présenter les activités qui se dérouleront à l'Espai d'Art Castejón au cours de ce premier trimestre de l'année. D'une part, le 17 février, à 19hXNUMX, le documentaire Pinazo, notes et pensées, avec la participation du réalisateur Ignacio Estrela et de la scénariste et productrice Laura Grande. Et le 21 mars, Journée mondiale de la poésie, un récital a été organisé avec des membres de l'Associació de Poetes de la Marina Alta.

Commentaire 1
  1. Nekane dit:

    Ces expositions n'ont aucun intérêt artistique pour le peuple mais uniquement pour un échange de salutations entre organisations et "artistes" et continuent de l'emporter. En revanche, Ovidi était un triste dépresseur (voyez quels tableaux !) et il n'intéressait que les vieux dandys progressistes nostalgiques de sa jeunesse de fumeurs.


37.861
4.449
12.913
2.480