Dénia.com
Rechercher

Carrió s'en prend à l'agenda du 9 octobre: ​​"Que pensez-vous de la vie nocturne et des fêtards de ces 5 jours de festival?"

09 octobre 2020 - 14: 10

Compromís per Dénia a célébré, ce matin, son acte traditionnel du 9 octobre sur la Plaza Jaume I. Cela a été dirigé par la secrétaire de l'Organisation, Maria Jose Garcia, et auquel a participé le porte-parole du groupe municipal, Rafa Carrió, et le secrétaire régional de Joves-PV, Sergi Alemany.

L'acte dans lequel Compromís cherche chaque année à souligner la défense du valencianisme et la célébration et la justification du 9 octobre, cette fois a été beaucoup plus humble que d'habitude en raison de la situation sanitaire. Sa simple célébration a déjà fait l'objet de critiques, mais Rafa Carrió s'est manifesté pour défendre l'organisation, assurant que s'il ne croyait pas que les mesures de protection pouvaient être respectées, il n'y aurait pas eu d'appel.

En outre, Carrió, soutenu par une centaine de supporters, a indiqué que si un vaste programme festif était mis en œuvre par le conseil municipal, il ne voyait pas pourquoi ils ne pouvaient pas célébrer "son petit acte traditionnel".

Ce calendrier des événements du 9 octobre a joué dans l'intervention du porte-parole du Compromís à Dénia, qui se demandait s'il était nécessaire à ce moment-là de réaliser cet investissement qui avoisine les 60.000 euros alors que son groupe pariait sur les attribuer à l'aide sociale, aux indépendants. et les PME.

Carrió a applaudi l'encouragement des événements culturels et que, de la même manière, le Dia dels valencians i valencianes est célébré, mais il manque plus d'engagement envers la langue valencienne et, aussi, voit un programme aussi vaste et coûteux comme absurde quand COVID-19 persiste toujours. "Que font la vie nocturne, les festeros, les falleros et les Moros y Cristianos il y a maintenant 5 jours de festival? ", a rendu public le maire.

De la même manière, il a souligné que les loisirs sont un outil traditionnel pour détourner l'attention du public. "Qu'ils ne pensent pas à la réception des ordures, au manque de dialogue ou aux augmentations de salaire".

Commentaires 2
  1. Pere dit:

    M. Rafa Carrió dans sa ligne de conneries. Bien sûr, en valencien ou en catalan?

    • Luis dit:

      Allouer de l'argent pour aider les personnes touchées par cette situation est-il une connerie? Retirer l'argent de l'État destiné à subventionner tous les partis qu'il y a, ça ne paraîtra sûrement pas si ridicule et c'est aussi ce qu'il faut faire. Quiconque veut faire la fête devrait le payer de sa poche, pas avec l'argent de tout le monde.


36.330
4.235
10.456
2.060
Nous utilisons nos propres cookies et ceux de tiers pour vous proposer des publicités personnalisées et collecter des données statistiques. Si vous continuez à naviguer, nous considérons que vous acceptez notre Politique de cookies.